Historique

 Saint Jean et La Croix est l’association de deux établissements dont la fusion remonte à 1975.

Historique St Jean et La CroixLa Croix, l’école de filles et St Jean l’école de garçons ont fusionné sous l’impulsion du Père MARCHANDIER qui venait d’être nommé tout jeune directeur.

Il débuta sa mission avec la lourde tâche de la fusion qu’il mena avec brio en associant tous les partenaires. « Nous étions devenus une grande famille et le mot le plus fort peut être que nous avons découvert c’est le mot confiance », résume l’abbé François MARCHANDIER.

Vingt après, il termina sa mission après avoir mené le chantier de la nouvelle construction : un bâtiment qui permettait d’accueillir le collège et le lycée.

Il fut le dernier directeur prêtre avant de laisser sa place à des laïcs. Aujourd’hui, l’établissement est dirigé par un 4ème directeur laïc. Nommé par l’évêque, dont il reçoit une lettre de mission, il assure la continuité de l’œuvre dans l’esprit des fondateurs avec le souci permanent de l’unité.

 

 m_video_histo

Vidéo des 40 ans de la fusion…

 

m_histo

 

Histoire Saint Jean et La Croix

» Pour en savoir +

 

 

Petites phrases du Père Léon DEHON

Les quelques citations suivantes permettent de mieux comprendre la volonté éducative et fondatrice du Père Léon DEHON.

Bien que fondé en 1877, l’esprit qui initie la création du collège reste le même : former la jeunesse dans un désir de forger un caractère qui soit au service et qui respecte la dignité humaine.
C’est en s’appuyant sur la volonté fondatrice que l’œuvre se poursuit aujourd’hui.

 

Père Léon Dehon« L’idéal de l’éducation est d’être au service de la dignité humaine ».Mémorial Père Léon Dehon
« Le vrai et beau progrès est celui de la dignité humaine ».
« Seul l’idéal chrétien embrase à la fois tous les éléments de la perfection humaine ».
« Elever un chrétien, c’est former un homme de cœur ».
« Les défauts du caractère, la mollesse, la paresse, la négligence, l’imprévoyance, la légèreté préparent
à l’enfant une vie malheureuse. Les qualités du caractère, l’énergie, l’activité, l’application, la constance, l’esprit de justice, l’honnêteté et la bonté lui préparent le succès. Ce sont là les dons qu’il faut souhaiter à l’enfance et qu’il faut s’appliquer à développer en lui ».

« Sa vie individuelle dépendra plus de ce qu’il sera par le cœur, par le caractère, que des connaissances qu’il aura accumulées dans son esprit ».

 

Plus que jamais l’œuvre et l’intuition du Père Léon DEHON restent d’actualité dans un monde sans repères.